Quoi penser de la manette PS5 ?

C’est toujours drôle lorsque je visite les sites habituels de jeux vidéo. La moindre nouvelle montre a quel point l’humain est haineux et pathétique. La nouvelle manette PS4, quel que soit le forum ou plus simplement les commentaires des articles, montre encore la réelle bêtise du genre humain. Tous les sites comportent son lot d’attardés mentaux. Voici une manette PS5 made marron-chiasse car je sais que le papier-toilette plait à beaucoup de Français, suivies des images officielles vues des millions de fois à l’heure où j’écris ce message. L’article de ce soir sera bien différent, profitez-en.

Alors, qu’est-ce que Critikale pense de la nouvelle manette Sony ?

Ben elle est chouette cette manette bordel ! Certains disent qu’elle est copiée sur la manette Xbox, d’autres que ce blanc c’est de la merde, d’autres que Sony ne veut décidément pas des sticks asymétriques de la Xbox (ou de la plupart des manettes d’ailleurs). Moi, je dirais simplement que cette manette ressemble simplement à une très bonne manette (malgré les sticks, oui je suis partisan des sticks asymétriques), que ce blanc sera une des 4000 couleurs dispos. De plus, je pense que la couleur blanche permet à nombreux artistes moyens (j’entends par là avec des capacités graphiques standards) de changer n’importe quoi sur le manette et de faire le buzz à la place de la société. Heureuse idée donc. Certains aussi pensent que c’est une hérésie de la part de Microsoft et de leurs piles légendaires, moi je trouve que les manettes PS4 pompent une énergie folle et que les piles aussi. Alors il n’y a pas de juste milieu. Je ne pense pas que les manettes PS4 sont souvent retournées car leur batterie est morte. La mienne tient très mal la batterie mais après tout, les câbles de charge existent en bonne longueur. Faux débat.

C’est une bien belle manette qui ressemble effectivement aux manettes Microsoft (tant mieux) car peut-être plus rondes, moins anguleuses… Bref. J’attends évidemment de la voir en main même si vous le verrez dans l’article de ce soir, je ne vis pas pour demain.