Giboulée de jeux PS4

Giboulée de jeux PS4

Histoire de mettre la PlayStation 4 en avant après ce flot de jeux Xbox One et toujours en attendant la refonte cérébrale de Critikale, voici l’article promis avant le mercredi 15 avril. Article bourré de captures PS4.

DAY’S GONE

Pour le moment, Day’s Gone n’est plus lancé. Des personnages creux, des doublages français qui frôle la parodie… d’un ersatz de Rambo, un intelligence artificielle humaine plutôt déplorable et des ennemis qui ne feraient pas peur à ma grand-mère. Et encore moins dans sa tombe. Un triple Z pour Day’s Gone dans l’état. Je vais quand même le faire après la perfection God of War car graphiquement c’est propre et l’animation ainsi que la jouabilité sont correctes. Dommage.

UNCHARTED 4

Uncharted 4 fait parti des jeux téléchargeables du mois d’avril 2020 avec l’abonnement PS+ et se retrouve ainsi sur mon disque dur (DIRT 2.0 est aussi offert avec l’abonnement mais la suite du fantastique DIRT n’est pas glorieuse). Uncharted 4, c’est une aventure que j’avais commencé il y a longtemps lorsque je jonglais avec mes nombreuses PS4 (achat/revente). Je vais voir si je m’y met sérieusement un jour (après God of War et Day’s Gone ?). Les captures sont issues du mode photo sauf la première capturée grâce au bouton Share. Toujours les tares habituelles de la série à savoir des gun-fights long et chiant et surtout pas forcément jouables. Ce quatrième épisode est identique mais des efforts ont été fait avec les gestions des sticks analogiques un peu meilleure.

HORIZON ZERO DAWN

Jeu de base terminé, DLC Forzen Wilds terminé, Horizon Zero Dawn restera un vrai putain de bon jeu. L’héroïne a du chemin à faire et peut devenir une belle figure dans l’univers PlayStation. Tout est un quasi sans faute dans ce titre de Guerrilla Games. Avec une histoire principale extrêmement intéressante (il faut absolument finir le jeu ainsi que le DLC), j’attends énormément de nouvelles au sujet d’un éventuel Horizon Zero Dawn 2.

GOD OF WAR

Je n’ai pas de mots aussi surpuissants que Kratos pour décrire God of War. Si la série ne m’a jamais intéressé car trop bourrine, ce God of War est tout simplement un chef d’oeuvre à TOUS les niveaux. Je retrouve l’ambiance exceptionnelle du fabuleux Soul Reaver. Graphiquement c’est juste une incroyable baffe. La jouabilité ? Quasi parfaite avec un maping des touches ultra bien pensé, où chaque action est naturelle. L’aspect sonore ? Fantastique. Des musiques discrètes mais un doublage français parfait même pour les seconds rôles. Une interface magnifique et des menus intelligents. Et pour finir, un scénario où père et fils sont les maîtres-danseurs de leur parcours épique. God of War est une putain de baffe alors que j’avais mis le jeu de côté depuis très longtemps parmi les exclusivités PS4. Uniquement The Witcher et la TRILOGIE Mass Effect peut égaler cette perfection signée Santa Monica Studio. Le titre sera terminé bientôt et, hélas, pas de critique sur Critikale. Le site allant autre part à partir de mercredi 15 avril.

Ce sera tout, dernier article à venir pour Minecraft Dungeons et fermeture temporaire du site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *