Beaucoup de survie et des souvenirs

Beaucoup de survie et des souvenirs

4 jeux présentés ce jour : The Long Dark (sorti tout de même en 2014 !) mais accessible dès maintenant sur le Game Pass (Xbox et PC), encore un peu de Journey to the Savage Planet (terminé), Space Engineers (démo, ah pardon c’est bien le jeu) et Phantasy Star Online 2 (dispo sur le store US mais téléchargeable facilement avec votre compte français car gratuit).

THE LONG DARK (Xbox One – Game Pass)

Une bonne tête de vainqueur. Un des onglets de la gestion de votre survie. Ici vous devez équiper les vêtements les plus chauds pour survivre dehors à -20° C. Tout est plutôt clair.
Pour le moment je ne suis pas mort (je découvre le jeu c’est ma deuxième partie). J’ai eu la chance de tomber sur un grand bâtiment à plusieurs étages. J’ai récupéré pas mal de trucs en respectant comme souvent le poids que je peux supporter.
Il était temps que je tombe sur cette cabane (ma jauge de température est rouge, en bas à gauche). Et en plus j’ai eu une bonne surprise pour cette maison abandonnée…
… c’était une cabane de trappeur ! Impeccable pour faire le plein de petits éléments qui me serviront à survivre dans ce bordel. Me voilà reposer à mon « presque » deuxième jour.

The Long Dark est plutôt intéressant pour le moment. L’ambiance ressemble étrangement à l’excellent Kona sorti en 2017 (et dispo aussi sur le Game Pass). Le jeu a pas mal vieilli mais reste agréable. C’est relativement fluide, et les textures, bien que parfaitement moches, sont suffisamment « réalistes » pour se mettre dans l’ambiance. L’aspect sonore est plutôt bon d’ailleurs. Je continuerai un peu mais ce sera juste un délire pendant un temps, plutôt court.

JOURNEY TO THE SAVAGE PLANET (Xbox One – Game Pass)

Le boss de fin, j’adore sa gueule. Oui c’est un spoil mais je parle tout seul me semble t-il.

Journey to the Savage Planet est terminé, pas à 100 % car il me reste des créatures à scanner et des secrets à dénicher. Le jeu est assez frustrant car l’absence de carte pour vous aiguiller légèrement est bien pénible, les niveaux étant très verticaux. C’est quelque part sympa de devoir justement tout explorer et avoir l’œil partout mais le jeu n’étant pas magnifique certains indices pourtant simples deviennent chiants à détecter. Globalement je ne suis pas déçu (bon il est gratuit avec le Game Pass) mais j’aurai tant aimé un No Man’s Sky un peu fun. J’adore ce genre de jeu mais je ne touche plus No Man’s Sky depuis la mise à jour Multijoueurs. Je trouve que tout est mal calibré dorénavant. Bref, pour en revenir à Journey to the Savage Planet, je continuerai un peu avant l’arrivée tant attendue de Snowrunner.

SPACE ENGINEERS (Xbox One – remboursé)

Graphiquement, le jeu est propre et pour le peu que j’ai vu, tout a l’air technique correct. L’animation est clairement fluide et assez réaliste. Même si je doute que le moteur physique soit bon au vu du comportement du personnage, faut voir…
Une interface imbuvable. De plus l’aide aux commandes correspond à la version PC (F1, F2…, ALT, Alt…). Je n’ai pas compris mais j’aime bien ce genre de saloperie indigeste (!). C’est un challenge de fouiller et comprendre.

Space Engineers devait être le jeu, avec Snowrunner, que je passerai le plus de temps avant ma mort (ha ha), hélas il n’est pas jouable en l’état. L’anglais n’arrange rien pour ce type de jeu et je n’ai pas réussi le tutoriel. Je vais quand même regardé des vidéos sur YouTube car il m’intéresse encore malgré le remboursement accepté par Microsoft. J’espère une grosse remise en question sur ce titre de Keen Software House.

PHANTASY STAR ONLINE 2 (Xbox One – gratuit à l’acquisition)

Des bonnes têtes, la patte Phantasy Star Online est bien là. Les dialogues, même anglais, ne sont pas en reste. Pas de version français bien sûr pour le moment (anglais et japonais).
Le jeu est en 4K sur One X. Les textures sont évidemment meilleures que la cultissime version Dreamcast mais restent très simples. Le jeu est quand même joli, à sa manière.
Souvenirs… L’interface globale est complexe (celle des menus) mais j’y ai joué peu de temps.

Phantasy Star Online… Que de souvenirs incroyables sur Dreamcast et encore mieux lorsque j’ai pu branché celle-ci sur un moniteur en VGA à l’époque, au lieu de l’habituelle prise péritel à la con. Je n’y jouerai pas beaucoup faute de temps mais le jeu a l’air intéressant (attention 60 Go tout de même…). Même gratuit, il fait son poids. Notons que la création de personnage est pas mal, plutôt bien pensé, et que globalement le jeu s’en tire bien même en 2020 (il est sorti au Japon il y a bien longtemps !).

Prochaine mise à jour de Critikale un peu avant le deuxième texte (voir le 15/04/2020). Portez-vous bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *