Un autre océan et une minette

Un autre océan et une minette

Disponible depuis aujourd’hui, Stranded Deep est installé sur ma console, comme chacun le sait maintenant, un style de jeu que j’apprécie particulièrement (survie, crafting). Tout comme notre ami Space Engineers, le jeu de BEAM Team Games est en demande de remboursement chez Microsoft. Explications plus bas avec les captures habituelles mais avant tout, une minette sur le Game Pass.

GATO ROBOTO

Je ne vais pas m’éterniser avec ce Gato Roboto dispo avec le Game Pass depuis ce jour. J’y jouerai un peu mais nul doute qu’il sera vite oublié. Petit jeu de plateformes à la Metroid à l’histoire quelque peu simpliste mais suffisante. Un pilote de vaisseau qui rentre au bercail est curieux de comprendre un signal émis par une ancienne base de son entreprise. Son boss lui accorde ce détour avec peu d’enthousiasme (car rien à cirer). Hélas, le chat qui accompagne notre pilote appuie malencontreusement sur plusieurs touches du tableau de bord et l’atterrissage sur cette station est un échec total. Le vaisseau se trouve tête en bas (si on veut) et notre cher pilote ne peut plus bouger. Sa chatte, quant à elle, peut se barrer du vaisseau et partir explorer ces grottes monochromes sous les conseils/ordres de son maître. Le dialogue se passe plutôt bien et vous voilà à sauter partout et à tirer quelque fois avec votre mecha trouvé sur la planète…

Bon, c’est pas fou mais c’est suffisant pour y aller tranquille et compléter la mission et par extension, le jeu. Étant gratuit, je vais quand même l’essayer un peu plus vu qu’il a reçu un bel accueil, malgré tout. Allez, passons à Stranded Deep et son remboursement espéré.

STRANDED DEEP

Place aux captures et petit avis en dernier bout d’article.

La montre possède 4 affichages. Sur la première photo vous voyez ma première partie, les pustules sur mon bras témoignent de mon empoisonnement, très comique car j’ai bien des plantes anti-poison mais j’ignore comment les préparer. Cela viendra si le jeu est mieux optimisé par la suite et qu’il en résulte un gameplay plus agréable.

L’amie noix de coco. Je me balade avec elle comme mon précieux. Boire son jus vous redonnera un peu de statistique en eau. Vous devez boire régulièrement comme dans tous les jeux de survie. Ici, vous devez boire SOUVENT… Les minutes défilent à la vitesse de secondes (ce qui est plutôt bien, suffisant pour que les journées soient assez longues) et vous serez très vite à court d’eau régulièrement. Si le remboursement Microsoft n’abouti pas (il a abouti pour Space Engineers), j’essaierai d’autres solutions possible pour garder l’eau de pluie, il me semble que cela soit possible.

Au début du jeu vous devez construire votre abri mais aussi faire un feu (avec des brindilles), et un couteau « élaboré ». Tout ceci en ramassant les éternelles ressources dispo sur l’île où votre canot de sauvetage vous conduit. Il y a plusieurs îles tout autour.

Le craft est simple et les explications sont suffisantes. Les menus restent dans l’ensemble plutôt agréables. Petit regret sur l’interface pendant le jeu (la sélection des outils et ressources) loin d’être souple.

Visiter une autre île peut être vite flippant. Je n’ai pas compris pourquoi mon canot se renversait souvent. Je pense que les requins vont ça et effectivement j’ai souvent un requin sous mon canot, des petits pour le moment. L’animation globale étant minimale, le retournement du canot surprend… Celui-ci est d’ailleurs plutôt chiant à utiliser car les mouvements sont loin d’être fluides. Le canot avance par saccade alors qu’il devrait glisser légèrement sur l’eau.

On termine les captures par une image rigolote. Celle de mon bras droit incrusté dans une noix de coco (très jaune pour le coup) et de ma main gauche qui lévite sur le tronc (alors que j’étais en train de descendre). Des détails mais ce n’est pas tout.

REMBOURSEMENT…

En effet, tout comme Space Engineers, j’ai demandé le remboursement du titre, j’ignore si je l’aurai car il me semble avoir joué plus de deux heures (une des obligations de ces demandes est d’avoir jouer moins de 2 h). Stranded Deep est sorti en 2015, soit il y a 5 ans. Hélas, c’est justement un jeu d’il y a 5 ans qu’on vous propose pour 19.99 €. J’imagine que le jeu est bon, et j’en suis certain. Mais en l’état, sans optimisation Xbox One X (ni PS4 Pro je présume) et avec la foultitude de bugs (textures, plantages et outils invisibles dans la main…), je ne peux pas le garder sur mon disque dur. Impossible. Même si il est intéressant et que je suis sûr que le potentiel est là, un jeu sorti il y a 5 ans et depuis quelque temps en version « complète » ne peut pas avoir cette gueule en 2020. Je vais donc retourner sur Subnautica et attendre, attendre, attendre encore notre ami Snowrunner.

À demain soir pour le Texte 2 (voir article(s) correspondant(s)) et pour un avis presque complet de Detroit Become Human, certainement l’un des meilleurs jeux sur PS4, une baffe pour moi, sur de nombreux points…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *