Giboulée de jeux, sans passion

Giboulée de jeux, sans passion

Comme vous le savez car vous êtes intelligents même si connaître la définition d’un mot ne juge en rien de vos capacités mentales, giboulée signifie pluie brusque et brève. Rien que ça. Alors, qu’est-ce donc qu’une giboulée de jeux ? Très simple, ce sont des jeux installés rapidement (merci la fibre), joués rapidement (merci leur intérêt) et désinstallés rapidement (et étrangement rapidement car la rapidité de désinstallation de jeux m’étonnera toujours). Bref…

FIFA 20 (Xbox One) – Gratuit avec EA Access ou dans les 25 € en promo

Après un superbe but sur coup-franc.

Abonné au EA Access (il me reste encore 1 mois), FIFA 20 a rejoint récemment le Vault (littéralement la voûte mais plutôt l’antre des jeux à télécharger sur leur serveur/app). Une antre c’est un truc mystérieux, inquiétant… Le Vault de Electronic Arts est ainsi, les jeux qui en sort sont soit merdiques, soit sympas, soit des AAA comme on dit. J’ai installé FIFA 20 surtout pour créer mes joueurs habituels (ou pas…) et commencer une petite saison. Hélas, je ne me suis pas pris au jeu, bah oui. Certes l’ambiance est là, les menus sont classes et rapides (pas comme NHL 20…), le contenu est là, carrément là. Mais y’a rien à foutre, je n’arrive plus à jouer aux jeux de sport(s). D’ailleurs, je trouve toujours PES plus proche de la réalité de ce sport pour le feeling des dribbles et des actions mais bon… Quand PES aura du contenu et une interface revue…

TERRARIA (Xbox One) – Gratuit avec le Game Pass

Ma maison se construit…

À défaut de Starbound sur console(s), Terraria est bel et bien présent et plutôt sympa à jouer. Hélas, à ce que j’ai lu, le jeu souffre de manque flagrant de mises à jour par rapport à la version PC. Qu’importe, je vais le lancer de temps en temps histoire de comprendre ses mécaniques.

FRACTURED MINDS (Xbox One) – Gratuit avec le Game Pass

Mauvaise clé, elle aussi, elle aussi, elle aussi, elle aussi bordel…

Capture à la con ci-dessus mais trouver quinze mauvaises clefs pour cette putain de porte qui bloque le passage de la première pièce est marrant. Bref, vu que le jeu est décrit comme « une expérience pour relever les défis imposés par les problèmes de santé mentale » et que j’ai absolument rien compris au titre, je dois être soit con, soit fou. Ou les deux. Vous devez trouver une clef pour le niveau suivant avec des énigmes très basiques programmées par Emily Mitchell (17 ans lors de la création de son jeu). Une expérience rapide et parfaitement inutile pour moi. Je pense simplement être passé à côté du truc.

RAGING JUSTICE (Xbox One) – Petit prix

Les dialogues sont rigolos, et j’aime ce qui est rigolo.

Déçu par Street of Rage 4 (ce qui peut paraître étrange), ce Raging Justice fait le taf… Jouable, marrant. J’ai arrêté pour le moment mais je finirai le jeu. Les ennemis sont bien sûr dupliqués avec des couleurs différentes (voir la capture ridicule) mais c’est marrant à jouer. Vous êtes un flic (jusqu’à trois il me semble) et devez tabasser des méchants ou les menotter pour gagner des primes. Simpliste mais plaisant à mini prix (3 € pour cet achat je crois).

NHL 20 (Xbox One) – Gratuit avec EA Access ou dans les 25 € en promo

Avant ma mort, j’espère jouer à un jeu NHL digne d’intérêt…

La série NHL, c’est fini pour moi. J’ai téléchargé notre ami NHL 20 sur le EA Access mais malgré ses qualités, aucune amélioration de gameplay est à noter. Le jeu meurt avec son moteur physique et ses menus ultra lents. Oui le jeu est très beau, jouable, mais bien trop hasardeux dans les actions sauf avec une très précise configuration des options. La création de joueur est toujours aussi merdique et même si l’habillage des matchs est somptueux, réellement, tout ceci reste d’une autre époque en voyant les efforts sur d’autres franchises. J’ai été content de voir que 2K Sports relançait un jeu de baseball, mais à quand un NHL 2K ? Impossible certes…

SUPER BLOOD HOCKEY (Xbox One) – Petit prix

Le coach a presque ma gueule, c’est tout à fait horrible.
N’ayant pas de pognon pour l’inscription de votre équipe pour le championnat, vous devez donner de votre corps…
Le jeu est agréable à l’œil, de bons souvenirs.

Mmh, que dire, ce Super Blood Hockey est une belle surprise. Hélas, il souffre d’un contenu famélique. Trop peu d’équipe, pas d’éditeur de personnage ni même de nom (pourtant régulier dans ce genre de titre). L’anglais ne pose pas de problème malgré le nombre de dialogues et d’écrans. Jouabilité correcte (on sent bien la glace sous nos patins) et plutôt marrant. 14 équipes en lice dans ma franchise, avec des stats pas mal. Du bon petit jeu mais qui pourrait tellement devenir un indispensable des jeux de hockey sans prise de tête, à la Blades of Steel. C’est quand même déplorable que le feeling est meilleur sur ce petit jeu (avec des sensations qui rappelle les NHL 93/94/…) que NHL 20 qui s’embourbe comme toujours dans ses modes en ligne et son interface d’une lourdeur impensable en 2020, surtout après moult reproches envers EA Sports.

CONCLUSION

Ben pas grand chose. Aucun titre actuel arrive à me perde sur ma console, me faire penser à autre chose que cet avenir complexe. J’ai arrêté Subnautica pour le moment même si je pense le relancer bientôt et qu’il est toujours fantastique, vraiment ! Je regrette vraiment ces problèmes d’optimisation même sur One X. Pour mercredi prochain (ou jeudi 28/05), un petit peu de Dead Cells et des trucs plus, différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *