Minecraft Dungeons et autres trucs

Minecraft Dungeons et autres trucs

Minecraft Dungeons a atterri dans le Game Pass. Et ainsi, il est gratuit pour les abonnés. Pas gratuit avec des guillemets, selon la mode des sites actuels afin de ne pas se faire chier dessus dans leurs forums. Bien sûr, Minecraft Dungeons n’est pas réellement gratuit car il fait parti de votre abonnement, mais bien sûr qu’il est gratuit car vous le téléchargez gratuitement… Bref.

MINECRAFT DUNGEONS

Alors, il donne quoi ce nouveau titre arboré du nouveau logo de Mojang ? Vous le savez, j’avais essayé la démo il y a peu, et aussi préchargé le jeu. La démo ne m’avait pas convaincu et j’ai jugé ce titre trop simplet. Mon avis n’a pas vraiment changé même si quelques petites choses sont sympathiques.

Plutôt joli grâce à des effets et des textures plus réalistes. Minecraft Dungeons est agréable à l’œil, il y a tellement de choses à faire avec une telle licence…

Petite partie à deux. Si je dois brosser les éternels qualités et défauts du Minecraft à la Diablo, je dirai simplement cela : la présentation du jeu fait penser en effet à un Diablo pour la jeunesse, quelque chose de simple mais efficace regroupement les trucs qu’on attend d’une telle aventure. Des niveaux relativement longs, des coffres, des armes, des équipements, des artefacts, de la montée en puissance, des ennemis, des groupes d’ennemis. Bref, tout sauf une gestion d’un inventaire sauf pour les fameux armes et équipements décrits plus haut. Du bon job comme on dit, rien de plus. Graphiquement le jeu s’en sort plutôt bien même si l’aspect cubique de Minecraft peut déplaire. Pour ma pomme, il est plus joli ainsi que dans le vrai Minecraft. Les cubes visibles en 3D iso comme dans l’excellent Portal Knights rendent mieux avec des effets inconnus du jeu de base. Normal me direz-vous. La jouabilité n’est pas en reste, pas de bouclier pour le moment (mais je doute de son arrivée dans le jeu), juste une esquive en roulant de tout son corps carré. Des pouvoirs simples à gérer et un jeu en équipe bienvenu où le partage du loot est efficace. Là encore, simple mais bon. L’aspect sonore ? Étrangement certaines musiques sont excellentes et bien intégrées. Étrangement car j’en attendais rien. Bruitages identiques à la version standard de Minecraft avec quelques différences comme lorsqu’on bouffe une pomme ou du pain, plus étrange… Cela l’était déjà bien assez… Mais toujours rigolo, et vous le savez, j’aime ce qui est rigolo.

Le niveau des marais est chouette. Un marais comme celui-là dans le vrai Minecraft serait top, avec les mêmes effets et textures. La vue adopté par Minecraft Dungeons y est forcément pour beaucoup, j’apprécie.

Le jeu est simple à appréhender. Votre personnage possède une couleur (le mien est en jaune ci-dessus) qui correspond au loot que vous pouvez ramasser (le loot est souvent partagé équitablement, les objets trouvés ne sont pas les mêmes pour les joueurs). En bas à gauche, un gros cœur jaune correspondant à ma couleur et à ma jauge de vie.

JOUABILITÉ

À noter, le visuel des touches spéciales (or boutons basiques), changera plus tard.

sert à boire une potion (qui se recharge très lentement mais pas mal de nourriture tombe des ennemis). sert à attaquer avec l’arme principale. sert à utiliser un de vos sorts (ici, une fusée d’artifice pour améliorer l’efficacité de vos flèches). sert aussi à utiliser un sort (une espèce de plume servant à foncer sur un groupe d’ennemis pour les étourdir un instant). sert également à utiliser l’un de vos sorts (pour ma part, un corne de brume servant à repousser et étourdir les ennemis). Petit coup de speed possible avec lorsque cela est possible (jauge qui se recharge). Et pour finir, la gâchette sert à tirer des flèches (ou des carreaux selon l’arme). J’ai actuellement 316 rubis et 203 flèches sur cette capture. Jouable, Minecraft Dungeons l’est forcément.

ALORS C’EST LA FOLIE CE JEU ?

Clairement pas pour le moment (8/10 niveaux passés pour l’instant). Par contre, l’initiation ou la découverte de ce genre de jeu est bien là. Et je pense, même si mes capacités parentales sont merdiques, que des frères et sœurs ou des copains d’un plus jeune âge pourraient adorer cette petite aventure colorée. Un titre bien foutu donc qui n’a simplement pas les capacités de m’intéresser à moyen ou long terme. Je vais quand même continuer pour le finir je pense mais les captures, comme nombre de titres en ces temps troublés, se feront rares.

FIREWATCH

Propre, relativement bien animé, intéressant. Un sans faute ?

Firewatch est un jeu découvert il y a peu (mais vieux comme Hérode), le genre de titre qui peut rester dix mille ans dans ma liste de souhaits mais que je n’achète pas (un peu comme ma liste Steam qui s’allonge bien qu’ayant fait du vide). J’ai ainsi téléchargé ce Firewatch alors qu’il était à moins de 5 € (3.49 € je crois). Aucunement déçu pour le moment (il y a beaucoup de « pour le moment » sur Critikale). L’histoire est agréable, c’est intéressant, les voix et personnages sont cools. Rien à dire de négatif sur ce jeu mais que du positif. J’attends d’avancer un peu dans l’aventure (courte à ce que je sais) et je ferai un debrief rapide lorsqu’il sera terminé. Je me demande comment ça va se finir et justement, c’est là l’intérêt du titre de Campo Santo.

Des news ce soir pour l’article habituel du mercredi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *