Days Gone commence à titiller ma curiosité

Days Gone commence à titiller ma curiosité

Days Gone a été téléchargé sur le PlayStation Store il y a bien longtemps, lors de je ne sais plus quelle promo. J’y ai joué, un peu, mais le personnage principal, et les PNJ en général qu’il croise, ont eu raison de mon intérêt pour le titre. Rien que ça. Le jeu est beau et réaliste comme j’aime. Il est vaste, avec une ambiance post-apocalyptique que j’apprécie, vous le savez. Mais le surjeu de l’acteur principal (du moins de sa voix française étrangement introuvable sur le Net !) et même d’un peu tout le monde dans ce bazar ainsi que l’étrange bordel qui se dégage du titre (menus et missions) m’a fait oublié que Days Gone stagnait comme une vieille crêpe sur un banc en bois moisi d’un camping austère le lendemain d’un orage, drôle de scène vous en conviendrez.

L’acteur principal (à droite) est horriblement surjoué par la voix française. Mets ce putain de jeu en VO et arrête de nous gonfler me direz-vous. Bah non. La voix est ridiculement grave et en fait des tonnes constamment. J’ignore si la voix américaine de Sam Witwer est identique. C’est bien dommage.

Le gameplay récurrent des jeux de ce genre. Soit un buisson à proximité et plus personne ne vous voit, soit on balance un caillou et tous les ennemis tombent dans le panneau, soit une caisse vous sert de planque alors que l’ennemi était à 3 cm de vous il y a deux minutes. Bref, cela simplifie le gameplay (sinon on crevrait tous) mais c’est toujours marrant de comparer les jeux.

Il y a pas mal de lieux à visiter dans Days Gone, ce qui est un plus, car souvent les décors pourtant denses et intéressants sont vides et n’ont aucun intérêt, sans récompenser le joueur qui fera l’effort de prendre son temps, de fouiller. Et la liste serait longue dans ce cas précis. Pourquoi mettre autant de détails dans un jeu pour ne pas utiliser l’architecture de celui-ci.

Le jeu n’est certes pas le plus beau des titres PS4 (God of War, Horizon Zero Dawn et bien d’autres le ridiculisent facilement). Mais Days Gone propose des environnements réalistes et intéressants. Notons que la moto, plaie dans de très nombreux jeux (même des jeux de… motos !) se conduit avec aisance et son inertie est très bonne, chose très rare. L’accélération analogique est bien gérée et le mouvement de balancier de la moto est agréable.

Les ennemis sont plutôt pénibles. N’oubliez pas de vous équipez souvent d’une vraie arme de mêlée (sinon vous n’aurez que votre couteau à la con).

Petit article sur Days Gone et d’autres captures suivront (au maximum de trois je vous le rappelle). Et je rappelle aussi que je joue certes sur PS4 Pro mais que je possède une TV de 2011… La fluidité, il n’y a que ça de vrai !

Prochain article mercredi 10 juin, qui ne va pas être cool.