The Last of US II terminé. Avant le verdict…

The Last of US II terminé. Avant le verdict…

Ci-dessous, petite vidéo YouTube (chose rare) sur les 25 détails qui tuent dans le jeu de Naugthy Dog. Ou pourquoi les développeurs de Santa Monica en Californie sont des dieux. J’ai terminé le jeu il y a peu et le verdict aura lieu demain dans la soirée avant l’article qui change tout juste après.

1. Les mouvements des mains de Gustavo lorsqu’il joue du bango

Les mains sont déjà des petits êtres pénibles à dessiner alors en animation je n’ose imaginer… Ici, notre ami Gustavo bouge ses doigts en harmonie avec la musique qui se dégage délicatement du banjo. Fallait y penser.

2. Mouvements réalistes du sac à dos

Naughty Dog ne s’arrête pas aux animations générales mais utilise son talent pour animer chaque élément de The Last of US II. Les fermetures éclair se dandinent alors que la lègère ouverture du sac laisse apprécier la justesse et le réalisme de la matière. Superbe.

3. La manière dont la fine glace se brise

Ici tout n’est pas rose et on sent que tout est un peu trop saccadé mais la précision est bien là. La disparition de cette fine couche de glace est remarquable. Il manque juste un peu de puissance de nos consoles et du temps en plus pour ce détail précis.

4. La manière dont la neige tombe des arbres

La neige qui tombe des branches d’arbre manque de précision (les blocs apparaissent un peu trop brutalement) mais la légèreté des brances après que la neige soit tombée est chouette. Là encore, comme la couche de glace (givre) en 3e point, les développeurs ont dû manqué de temps et de puissance de calcul.

5. Le temps sur le radio-réveil d’Ellie change en temps réel

Oui, il fallait oser mais le temps passe en temps réel dans le jeu. J’ignore si on peut attendre 3 heures ainsi mais une nouvelle fois, Naughty Dog assure niveau réalisme et respect des joueurs.

6. L’écoulement réaliste de l’eau sur les vêtements d’Ellie

Nombre de jeu le font dorénavant, du moins certains, et beaucoup aussi avec talent. Ici, The Last of Us II réalise un quasi sans faute sans atteindre un niveau bluffant sur le long terme car les vêtements devraient absorbé plus de poussières et autres. Je chipote car l’égouttement est juste génial.

7. La réverberation du son

J’ai joué à The Last of US II sans casque, chose rare car j’aime l’immersion qui s’en dégage. Malgré tout, la réverberation du son s’entend à tous les niveaux, dès que Ellie ou Abby sont proches d’une source provoquant ce phénomène. L’excellent je vous dit.

8. L’impressionnante physique des cordes

Impressionnante je ne dirais pas. Ici plus qu’ailleurs, il était bien trop difficile de rendre le mouvement si particulier d’une corde ou d’un câble en général, aussi réaliste que possible. Le jeu s’en sort très bien mais on notera bien sûr quelques vibrations des cordes de temps en temps (anormal) ou une légèreté étrange. Je ne connais pas de jeu qui possède une gestion physique des câbles parfaite. Peut-être Teardown bientôt.

9. Ellie regarde derrière elle lorsqu’elle monte des escaliers à reculons

Ce n’était pas forcément quelque chose à penser mais Naugthy Dog pense à tout. Ellie regarde bien derrière elle histoire de ne pas se vautrer lorsqu’elle monte un escalier en reculant. J’ignore comment elle se comporte en descendant les escaliers… Notons aussi que le pied d’Ellie « mange » un peu les escaliers de temps en temps. Quasi impossible de rendre cet exercice à ce point réaliste.

10. Les ennemis peuvent servir de protection contre les Claqueurs et autres

Oui, on pouvait déjà se servir d’un ennemi comme bouclier humain mais là on pousse le vice un peu plus loin. Les claqueurs et autres joyeusetés rigolotes de TLoU2 seront ravies de bouffer l’humain que vous détenez. Bon les autres ne finiront pas le repas du premier et vous fonceront dessus. Joli.

11. Bouger sur un sol poussièreux enlèvera un peu de poussière de celui-ci

Il faudrait voir ce que ce réalisme donne avec un vêtement mouillé, si la poussière reste dessus par exemple et à quel moment elle se retire. Mais la traînée laissée par Ellie en glissant sur ce sol poussièreux est un détail qui a du sens, la volonté de proposer un jeu qui ne s’arrête pas aux éléments basiques.

12. L’étendue de la localisation des dégâts et des démembrements

On atteint un niveau plutôt génial pour The Last of Us II et je ne m’attendais pas à cela. Lorsqu’on tire sur un ennemi, il faut s’attendre à plusieurs choses avec les jeux actuels. Déjà, si l’impact est bien là où il devrait être. Sa puissance, sa direction. Le mouvement de l’ennemi correspondant exactement à tout cela. Il est très difficile d’obtenir satisfaction dans la plupart des jeux. Là où The Last of Us II met tout le monde d’accord, c’est dans les explosions. Très rare encore de voir un personnage se démembrer partiellement ou totalement avec tel ou tel projectile. Du très grand niveau pour ce jeu, niveau que je n’attendais pas pourtant…

13. Le réalisme du sang et des éclaboussures du cerveau

Mmh, superbe. Au même titre que la localisation des dégâts, le sang gicle là où il doit gicler, si on peut dire. Idem pour le cerveau, si il y a, qui se répand joyeusement sur toute surface environnante. Grisant.

14. Comment le dernier ennemi restant se comporte

Supplique de l’ennemi son maître, il est anormalement jouissif d’être le seule porte restante entre la vie et la mort du dernier méchant restant. Les insultes finales pleuvent si vous ne le tuez pas rapidement alors l’achever et important.

15. Les personnages réagissent lorsque la lumière les éblouit

Oui, si vous braquer votre lampe torche (continuellement sur le torse de tous les personnages de Naughty Dog) sur vos amis, ils cligneront des yeux et en auront presque marre. L’animation est excellente et le réalisme est une nouvelle fois de rigueur. À essayer avec plusieurs victimes…

16. Les empreintes sanglantes de pas

Le sang s’accroche à vos godasses comme un moustique à votre sang sucré, miam… La marque des pompes est précises et témoignent une nouvelle fois du réalisme qui se dégage du jeu. On pourrait chipoter encore et encore mais putain que c’est classe ce genre de détail, oui oui.

17. Vous pouvez glisser de la rembarde à l’Aquarium

Facile mais il fallait y songer. Pour ma part c’est en voyant mon acolyte faire cela que j’ai essayé (la plaie du genre humain). Ni une ni deux, Abby (à ce moment là) est descendue de la rembarde en glissant sur son popotin. Cette glissade n’était pas parfaite d’ailleurs car la vitesse de descente n’était pas logique, à voir dans le jeu vous me direz (non car Critikale ne sera plus).

18. La différence de comportement de Bear (un des chiens) lorsqu’il perd sa baballe

Vous pouvez balancer la balle à ce chien précisément et il vous ramène son trésor comme un bon toutou gentil qu’il est. Si vous avez la bêtise (ou la maladresse) de jeter son jouet par dessus le grillage, il sera tout penaud. Ou il commencera à vous bouffer la jambe selon son humeur. Nan je déconne.

19. Abby a peur du vide. D’autant plus si vous regardez vers le bas avec le stick analogique

Au bord du vide, de tous les vides, Abby aura bien du mal à cacher sa peur du vide. Une peur assez bien retranscrite car dès que vous regardez vers le bas (d’une falaise, d’une corniche ou autre), Abby tremblera et réagira difficlement à vos mouvements de petits salopards.

20. Comment les chiens réagissent à la mort de leurs maîtres

Cela ne m’est pas arrivé en jeu (car les chiens me bouffaient illico) mais la peine que ressent ce dernier lorsque meurt son maître est palpable. C’est triste bordel. L’inverse, si le chien meurt avant, est plus vite-fait… L’humain est un con.

21. Les stratégies ennemies, les tactiques et les instructions de groupe

Lorsque vous affrontez plusieurs ennemis (ce qui arrivera fréquemment), vous les entendrez brailler leur direction et leur stratégie. Au-delà du fait que vous allez forcément les descendre plus vite ces gros nazes, cet aspect est quand même louable. Bon si quelqu’un en face beugle en demandant à son pote de vous prendre par la droite, vous allez vite desendre l’opportun sans sourciller.

22. Comment les ennemis réagissent à la mort de leur partenaire

Sans atteindre des sanglots interminables, la mort d’un collègue en fera gémir plus d’un. La surprise passée, ils ne seront pas très sympas avec vous. Je n’ai cependant remarquer aucun comportant réellement différent après ma mort d’un coéquipier. Leur comportement ajoute quand même un super côté réaliste et dynamique.

23. Tabasser un ennemi lui fera voler ses dents

Il fallait oser mais en photographiant au bon moment le choc, vous verrez les dents de certains ennemis voler gentiment à l’opposé de leurs mâchoîres, tout dépend avec quelle arme vous le malmener.

24. Les bouteilles de verre laissent leur morceaux sur la peau des victimes touchées

Si vous balancez une bouteille dans la tronche d’un ennemi, elle se brisera et laissera des morceaux de verre sur la peau si l’impact est précis. Franchement, penser à cela relève d’un sacré sens du détail.

25. Finalement Ellie réalise son voeu

Oui, finalement…

C’est tout pour ce soir et pour après.