Neon Abyss, copier-coller coloré

Neon Abyss, copier-coller coloré

NEON ABYSS (Xbox One) – Gratuit avec le Game Pass, version PC dispo avec l’Ultimate

Neon Abyss est dispo en téléchargement aux abonnés du Game Pass ou 19.99€ pour les autres joueurs, un petit pack de deux personnages est aussi dispo gratuitement pour les premiers et à 1.99 € pour les non-abonnés. Ceux ayant la version Ultimate du Game Pass peuvent aussi bénéficier de tout ça sur PC.

Si il y a bien un titre que je n’attendais pas aussi, intéressant, c’était bien celui-là. Autant j’ai été déçu par 2500 jeux sortis en 2020 mais là, quelle étrange surprise ! C’est parti pour les habituelles captures faisant le succès immense de Critikale…

Écran-titre tout ce qu’il y a de plus sobre. Un mode, des options, un changement de profil. Toujours cette visée automatique par défaut que j’ai viré car je ne comprendrai jamais le fait de l’inclure par défaut, et d’autant plus dans ce genre de titre… Bref, y’en faut pour tous les goûts comme on dit hein.

CE N’EST QU’UN DÉBUT

Le bar accueille la difficulté du jeu, chose plutôt orignale d’ailleurs, le mode Normal se nomme ici Ordinaire. C’est plutôt bien vu je trouve. On joue dans un mode ordinaire, sans éclat quoi. Le bar lui-même sert à optimiser son personnage (l’habituel arbre de compétence) et vous pouvez danser sur la piste à droite… Génial. Si encore c’était un petit jeu de danse incorporé mais non. Plus loin on trouve une statue cassée impossible à bidouiller, à gauche l’ascenseur est pareil, impossible d’utiliser pour le moment. Je suppose qu’il sera opérationnel lorsque j’aurai fini le premier monde et par extension, tuer le premier vrai boss. Le gouffre qui nous sépare de la droite de l’écran (2e capture) doit bien s’éviter plus tard. Pour le moment, il faut tomber comme une grosse merde et subir à chaque fois le message très sympathique « LA MORT EST LA SEULE ISSUE ». Cool. Notons que je n’ai rien compris à l’histoire du titre des chinois de Veewo Games. Dernière chose, on peut indiquer une seed pour (re)joindre un niveau qu’on aurait bien aimé. Mettre une seed particulière vire les succès éventuels de votre partie.

Plus dure sera la chute

LES BESTIOLES

Un des principes du jeu repose sur les oeufs que vous trouverez dans certaines salles (gérées d’une manière procédurale). Un oeuf éclora ou non. Je n’ai pas encore compris la durée d’éclosion. Ni à quoi sert le smiley à droite de l’écran (le machin jaune avec un ou plusieurs points à côté). Si vous avez une idée. Le problème de ces oeufs, même si les créatures sont sympathiques, est que pouvez vous retrouvez débordé ! Vous pouvez tout à fait avoir 15 créatures en même temps par exemple. Le bordel qui en découle est plutôt pénible. Une gestion de ces familiers aurait été un énorme avantage. Notons aussi que les familiers possèdent des niveaux propres (I, II, III…) et des coeurs de vie (4 à 6 pour la plupart en version normale). Si vous trouvez un coeur, vous pouvez tout à fait vous le faire piquer par une de vos bestioles si celle-ci le décide et qu’elle en a besoin évidemment…

ARBRE DE COMPÉTENCES

L’habituel arbre de compétence. Rien de plus simple, vous gagnez des points pour débloquer ce que vous souhaitez/pouvez. Il m’en faut 10 dorénavant sur ma partie actuelle (pas simple). Les trucs à débloquer proposent des avantages corrects pour toujours progresser (principe de ce genre de jeu en somme).

CARTE DU NIVEAU

La carte du niveau est quasiment identique à l’excellent Enter The Gungeon. J’en ai pas encore parlé mais Neon Abyss emprunte pratiquement tout de ce jeu… Emprunte. Même certains bruitages sont identiques, ou presque. Pour la carte, vous avez les éternels téléporteurs, les icônes à l’intérieur des salles pour identifier les items non ramassés et les salles spéciales. Efficace, pourquoi changer…

LES VRAIS BOSS

5 grands méchants sont à buter dans Neon Abyss (à ce qu’on peut constater en ouvrant ce écran). Pour le moment, j’atteins uniquement le niveau 4 (le 5e étant le gros méchant tout laid). Les minis boss juste avant lui (à chaque fin de niveau donc, comme Enter The Gungeon et bénéficiant d’ailleurs d’une présentation similaire) sont plutôt simples à battre mais une erreur est vite arrivée.

SALLES SPÉCIALES

Dans tout bon jeu type rogue-like, vous avez des salles spéciales. Deux ci-dessous. La grande salle assez classe avec un item sympa à collecter. Je dis beaucoup trop « sympa » je trouve. Le mot de merde ultra générique… Merde aussi d’ailleurs. Bref. Un magasin est aussi accessible (dans chaque niveau) et ressemble ENCORE à Enter The Gungeon masi vu de côté quoi… Dommage que le vendeur ne vous suivent pas du regard ou ne parle pas. Attention, comme écrit plus haut, si un familier à beson d’un coeur, il vous le prendra direct si vous en achetez un et que vous avez le malheur de traîner pour le prendre. D’autres salles sont dispo dans chaque niveau ou presque comme les salles de combat (3 vagues d’ennemis), les salles musicales (vous devez sauter sur des touches de piano pour finaliser une musique, rigolo)…

DES CLINS D’OEIL PARTOUT !

Un seul pour cet article, mais le jeu est bourré de références sur de nombreux jeux/films/séries. Ici, un ours bien pénible (mais avec un tir facile à éviter) qui fait référence à plusieurs films et jeux. Les ours en peluche sont toujours des psychopates (je n’aime pas les ours en peluche, ça fout les boules). Plus bas, les boss font souvent référence à des personnags connus… Et c’est ainsi pour chaque pixel de Neon Abyss.

Quelque fois, un coffre renferme un coffre qui renferme un autre coffre qui…

Voilà pour notre ami Neon Abyss. Rien à ajouter.