Bonjour... comment allez-vous ?

 

Je me demande ce que les internautes font lorsqu'ils arrivent sur un site inconnu ou depuis longtemps fermé. Je me demande s'ils regardent le logo pour avoir l'identité globale de cette page qui s'affiche alors devant eux. Je me demande aussi, s'ils regardent rapidement les liens, quel est donc le menu de ce Critikale un peu attendu. Mais je me demande surtout, ce qu'ils diront lorsqu'ils vont arriver jusqu'ici...

 

Logo facile, plus de menu affichant des pages mortes, toutes les archives sont supprimées, la page Qui suis-je arrivera ce dimanche, plus de menu à droite et donc plus de liens vers d'autres contrées. Depuis août 2013, j'exécute un régime plutôt pénible. La première phase fut marrante, thon, tomate et fruits. La deuxième fut rigolote, thon et tomate. La dernière, celle de cette année, est franchement chiante, fruits (ananas). Maintenant il me semble, c'est ce qu'il se dit, que j'ai quelques soucis de santé. Rien de bien grave mais des trucs qui risquent de l'être si je continue dans ma lancée. Perdre 20 kilos c'est bien, ne pas mourir c'est mieux. Alors j'arrête là mon régime, dès demain. Je reprends quelques calories simples. Je vais d'ailleurs commencer demain soir en mangeant un peu de jambon. Intéressant n'est-ce pas ?

 

Demain, je vais aussi essayer de trouver des cartons pour ranger l'intégralité de mes jeux rétro, et de mes jeux tout court d'ailleurs. Dans de gros cartons protégés de l'humidité. Car c'est important. Je vais aussi jeter encore de nombreuses choses ce dimanche après l'éternel café avec ma petite mère bientôt en retraite (joie !).

 

Je vais aussi écrire sur Critikale, raconter ma vie comme je le fais depuis longtemps mais avec quelques changements que vous identifierez aisément. Je vais parler de jeux (actuellement Destiny et NHL 15), d'actualité très générale, de mots, de création, de toutes mes passions...

 

Critikale est donc de retour pour votre plus grand plaisir (ou votre déplaisir mais ça, justement, je m'en cogne). Et dès la semaine prochaine ou peut-être à la toute fin de semaine, vous verrez qu'il ne fallait pas m'ennuyer autant.

 

Bon courage.